Assurance entreprise Inondations perte d’exploitation

Assurance entreprise Inondations perte d’exploitation

Comme pour toute entreprise, les compagnies d’assurance possèdent toute une gamme de contrats prévus à cet effet, afin d’une part de pallier à vos obligations, mais aussi, d’autre part, à vous protéger en fonction du type d’activité que vous effectuerez grâce à ce nouveau statut.

La responsabilité civile exploitation en est une, ainsi que la responsabilité civile après livraison qui vous protège si un dommage est causé par un appareil que vous avez vendu par exemple. La protection juridique sera aussi conseillée, elle fait l’objet, avec la responsabilité civile, de packs tout compris proposés par les assureurs, avec des cotisations modérée étant donné que l’auto entrepreneur est tenu de respecter un plafond en terme de chiffre d’affaire, ce qui limite le risque de dommages.

Inondations et assurance entreprise

Tout comme pour l’assurance habitation, votre contrat d’assurance multi risques entreprise vous couvre concernant les catastrophes naturelles déclarées par l’état, qui entraînent des sinistres tels que les inondations. Cette option comprise vous permet de bénéficier au remboursement des dommages subis, et cela fonctionne aussi avec l’assurance automobile en tous risques.

Les frais de pompages et de désinfection des locaux sont également compris. Il faudra néanmoins vous acquitter d’une franchise, qui s’élève en général à 10% de la totalité des dégâts causés par la catastrophe naturelle.

La protection juridique pour les entreprises

Cette garantie ne fait pas partie des contrats obligatoires à souscrire lorsque vous débutez une activité, en tant que société ou auto entreprise. Cependant, il peut être nécessaire de souscrire à une protection juridique selon le type d’activité.

Par exemple, en cas de litige avec un de vos employés, si celui ci saisit le tribunal des prud’hommes contre vous, la protection juridique peut représenter une aide précieuse. De même, en cas de problème avec l’un de vos fournisseurs par exemple, vous pourrez compter sur cette protection qui vous aidera à régler ce type de problème.

Les compagnies refusent d’assurer mon entreprise : que faire ?

Un jeune créateur d’entreprise peut se heurter à un refus de la part des assureurs au démarrage de son activité, et comme le caractère de nouveauté peut représenter des risques élevés, il n’est pas rare d’avoir du mal à trouver un agent compatissant.

Dans ce cas, et s’il s’agit d’une assurance obligatoire, l’entrepreneur peut se tourner vers un organisme prévu à cet effet, c’est le bureau central de tarification. Il a été fondé par les pouvoir publics, afin de vous aider à répondre à vos obligations au niveau des assurances, et cela peut représenter une aide précieuse et un gain de temps important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.